Personal Record
Indie
"Personal Record"
Après avoir passé une dizaine d’années à jouer avec son frère Matthew au sein des Fiery Furnaces, en 2011, Eleanor Friedberger sort son 1er album solo, Last Summer, un roman de pop organique contant les souvenirs de ses idoles 70’s. Tout de suite, elle se place en héritière moderne de Donovan, Todd Rundgren, Ronnie Lane ; avec des chansons chaudes et intemporelles. Avec Personal Record, il ne s’agit pas d’un journal intime, comme son nom pourrait l’indiquer, mais de chansons d’amour et d’amour perdu, pas de récit spécifique, mais des histoires universelles. Personal Record a été produit par Eric Broucek et les titres ont été co-écrits avec le musicien/écrivain Wesley Stance (aka John Wesley Hardin...
En savoir plus
Beauty & Ruin
Indie
"Beauty & Ruin"
Bob Mould fait partie des légende de l’indie rock US. Ses débuts discographiques remontent aux débuts des années 80, avec son groupe punk rock Hüsker Dü, hébergé par le mythique label SST (Sonic Youth / Dinosaur Jr…) et qui fût une référence pour de nombreux groupes comme Nirvana ou les Pixies . Le groupe se sépare après une dizaine d’années, Bob Mould se lance en solo le temps de 2 albums (signés chez Virgin) où il transpose sa rage exprimée pendant quasiment 10ans à la tête du Hüsker Dü en disques acoustiques, puis forme le groupe indie rock Sugar au début des années 90. Après 2 albums au succès notable Copper Blue (Rykodisc/Creation, September 1992) et File Under: Easy Listening (Rykodisc/Creation, September 1994), le groupe se dissout et Bob Mould revient aux enregistrements électriques en solo. Beauty & Ruin est son 12ème album solo, et le 2ème à sortir sur Merge Records. Parallèlement à son activité de musicien, Bob Mould gère entre 1989 et 1994 Singles Only Label, un label dédié aux singles créé avec Steve Fallon, fondateur de Coyote Records. Ils signent sur SOL des artistes tels que Daniel Johnston, Grant Lee Buffalo, Moby, Mojo Nixon, Morphine, Nikki Sudden, et R. Stevie Moo...
En savoir plus
Uyai
World
"Uyai"
En 2014, découvert par le label  Soundway Records , le groupe Ibibio Sound Machine  (re)donne naissance à une scène afro-électro en s’inspirant directement de l’âge d’or du funk ouest-africain, du disco, du post-punk moderne et plus globalement des différents courants de musiques électroniques occidentales. Emmené par la chanteuse anglo-nigériane Eno Williams, Ibibio Sound Machine est aujourd’hui de retour avec Uyai (« beauté » en Ibibio), un deuxième album qui rend hommage au courage et à l’esprit libre des femmes – notamment celles entourant Eno, à qui elle fait régulièrement référence dans ses textes.

« Uyai est la suite logique de l’histoire d’Ibibio Sound Machine, dans laquelle le highlife ouest-africain et l’électro londonienne entrent en collision avec la voix et les histoires d’Eno, toujours en langue Ibibio », précise le groupe. « Il y a une démarche plus audacieuse et plus sombre de notre part en matière de son, qui reflète peut-être les difficultés que nous avons rencontrées entre le premier album et ce deuxième effort. Les chansons sont davantage orientées vers les thèmes de l’émancipation et des libertés autour et à travers de la danse, pour les femmes et les peuples en général. ...
En savoir plus
1 2 3
Inscrivez-vous à notre Newsletter
Retrouvez-nous sur
Vidéos
ASM (A State of Mind) "Masking" ft. DOOM
The Frigtnrs "Nothing More to Say"
Mike Krol "La La La"
Podcasts
New Podcast!
A Fine Selection by One of Our Staff Member Marion!
Indie
Focus sur
The Brian Jonestown Massacre
Differ-ant
Panorama musical
Une sélection éclectique !